Communiqué de Presse du 24 mai 2017

Animations du mois de juin 2017 au manoir de Bodilio, Bulat-Pestivien.

animations_juin_2017_pdf

  • JOURNEES du PATRIMOINE et DES MOULINS :

animations_juin_2017_800

Les samedi et dimanche 17 et 18 juin

Animations de 15 à 18h .
Non stop, visite commentée du site manorial, histoire de la seigneurie de Bodilio, considérations sur la vie sous l’Ancien Régime, rapports entre seigneurs et paysans. Les justices.

LE MUSEE des MANOIRS BRETONS est ouvert d’avril à octobre,
les samedis et dimanches, de 15 à 18h
,
et le reste du temps et de l’année sur appel téléphonique.

Tarif spécial : 2€/adulte ; 1€ enfants de 7 à 13 ans.

………………………………………………….

  • JOURNEES EUROPEENNES  de L’ARCHEOLOGIE

animations_juin_2017_02_800

Les samedi et dimanche 17 et 18 juin

Animation : participez à une fouille archéologique en vraie grandeur :

Sur un site Gallo-romain reconstitué, supervisé par Tiphaine Henry, archéologue. Participation  tarif unique : 5€ /personne ; matériel fourni

Pour tous les âges, à partir de 7ans. Prévoir un K-Way en cas de pluie.

 

 

 

Communiqué de Presse du 11 mars 2017

Le Musée des Manoirs Bretons Ouvre ses portes au public du 1er avril au 31 octobre  2017             

Le musée des Manoirs Bretons vous permet de découvrir tout un pan de l’histoire de Bretagne souvent méconnu : la « Belle Renaissance bretonne » au travers de son exposition permanente.

Après le désastre de la Guerre de Succession, les nobles survivants s’attachent à reconstruire des demeures aristocratiques en rapport avec leur rang, souvent à l’aide des vestiges des forteresses  détruites pendant le conflit. La province entière renaît de ses cendres : 10000 manoirs et autant d’églises et de chapelles sortent de terre en deux siècles !

Petits et Grands mettent la main à la pâte ; le commerce européen bat son plein : toiles, cordages, sel de Guérande, vins nantais, viandes salées, morues séchées, etc.  ; la Bretagne tire son épingle du jeu, et, notera un voyageur gallois :  « chaque paysan de Bretagne mange en vaisselles d’argent (…) »

La muséographie, claire et didactique, comprend plus de 56 maquettes et reconstitutions à l’échelle. Accessible à tous publics à partir de 7ans, le musée, installé dans une dépendance du manoir de Bodilio restauré (XVIe) offre en outre l’accès aux extérieurs du manoir et de ses dépendances, ainsi que de son parc, de son jardin médiéval , etc. C’est la seule exposition permanente sur le sujet en Bretagne.

Des maquettes d’une précision à couper le souffle, des documents inédits,des reconstitutions fidèles, des explications claires et précises,vous feront découvrir la richesse d’un age d’or breton disparu. (Prévoir au minimum une heure de visite)

bodilio_morel
M.MOREL, concervateur du musée.

Musée du Manoir  Breton   – Manoir de Bodilio – 22 160 – Bulat-Pestivien.
Tel : 02 96 21 87 81

Ouvert d’Avril à Octobre, les samedis et dimanches, de 15 à 18h, et le reste du temps sur simple appel téléphonique.

Parking- Sanitaires- Accès P.M.B.

Tarif : Adultes 3€, enfants de 7à13 ans : 2€ , Groupes (+15 : 2€ /pers.)

Sonya et Michel Morel s’exposent à Bodilio

affiche_expo_04_2017La salle d’exposition de Bodilio accueille les œuvres des deux peintres, du 1er avril au 31 mai 2017.

Il s’agit de peintures  et de pastels originaux.
Sonya expose des œuvres sur des thèmes variés : portraits d’enfants, peintures modernes, collages, etc…
et Michel Morel, comme à son habitude, des marines dans le style figuratif classique du XIXe.
Il s’agit d’une exposition-vente.

Renseignements pratiques : exposition ouverte les samedis et dimanches de 15 à 18h et le reste du temps,
sur appel téléphonique au 02 96 21 87 81

EXPOSITION “Villes de Bretagne au XIXème siècle”

Du 1er juillet au 31 octobre 2016

affiche_expo_2016
Exposition 2016 “Villes de Bretagne au XIXe siècle”

Cette exposition de l’été 2016, grandement inspirée par l’oeuvre incontournable de Taylor et Nodier : « Voyages pittoresques et romantiques dans l’Ancienne France », a pour prétention d’éveiller chez le visiteur l’intérêt pour le patrimoine ancien de nos villes bretonnes. Les reproductions grand format réalisées à la peinture acrylique sur toile reprennent les paysages urbains des lithographies réalisées sur le vif par les artistes contributeurs des deux volumes consacrés à la Bretagne, réalisés entre 1843 et 1847.
Des photographies des mêmes lieux prises à des époques plus récentes montrent l’évolution, souvent dommageable des mêmes lieux. Certaines bâtisses ou quartiers entiers ont disparu, qui présentaient pourtant un intérêt architectural exceptionnel, et déjà à son époque, le baron Taylor écrivait : « Cette rage de destruction est une vieille maladie chez nous, et une vaste instruction répandue dans toutes les classes de la Nation pourra seule en triompher. » et plus loin : « Arrêtez ces dévastations ! Soutenons ces ruines : les vestiges du passé glorieux de nos pères méritent notre respect.